Pub enfants: NON !

non-pub-enfant.png

Pour interdire la publicité à destination des enfants dans les émissions destinées aux enfants

Vie de la cité

Ce qui concerne le vivre ensemble, la politique au sens large

ça gazouille

Et là le fil gazouillant de Phil OGM... J'aime !

Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  15831 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 1 membre
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
1 Abonné
Vous êtes ici :   Accueil » Billets » écologie
Billets - écologie

écologie

OGM: comment est-ce possible ?...  -  par Phil_OGM

En lisant cet article sur "Radio Canada", je me mets à repenser  certaines choses

Du temps où je arpentais les champs de maïs OGM pour les "neutraliser" avec mes compagnons faucheurs d'OGM, on (les semensiers, les politiques qui les écoutaient) nous expliquait que la transmission d'un gène de résistance aux herbicides était impossible entre deux espèces différentes. Pour quelqu'un, comme moi, qui avait fait quelques études de biologie et de physiologie végétale à un niveau restant modeste, ça se comprenait.

Mais d'autres scientifiques, opposés aux OGM, faisaient remarquer que, via le sol et les micro-organismes qui l'habitent, ces mêmes gènes intentionnellement mutés par l'Homme (pour pouvoir vendre beaucoup de pesticides) pouvaient très bien, par les racines, passer d'une espèce à une autre. Et c'est ce qui s'est passé.

Ce n'est pas l'unique raison de la résistance de ces plantes, comme l'amarantes en Amérique du nord: le sélection des plantes ayant déjà "naturellement" une résistance y est pour beaucoup.

Aujourd'hui, non seulement utiliser les OGM n'a plus aucun avantage en terme de facilité de culture, mais cela fait que nous consommons de plus en plus de pesticides dans notre alimentation.

Quel progrès ces OGM !

En lisant cet article sur "Radio Canada", je me mets à repenser  certaines choses

Du temps où je arpentais les champs de maïs OGM pour les "neutraliser" avec mes compagnons faucheurs d'OGM, on (les semensiers, les politiques qui les écoutaient) nous expliquait que la transmission d'un gène de résistance aux herbicides était impossible entre deux espèces différentes. Pour quelqu'un, comme moi, qui avait fait quelques études de biologie et de physiologie végétale à un niveau restant modeste, ça se comprenait.

Mais d'autres scientifiques, opposés aux OGM, faisaient remarquer que, via le sol et les micro-organismes qui l'habitent, ces mêmes gènes intentionnellement mutés par l'Homme (pour pouvoir vendre beaucoup de pesticides) pouvaient très bien, par les racines, passer d'une espèce à une autre. Et c'est ce qui s'est passé.

Ce n'est pas l'unique raison de la résistance de ces plantes, comme l'amarantes en Amérique du nord: le sélection des plantes ayant déjà "naturellement" une résistance y est pour beaucoup.

Aujourd'hui, non seulement utiliser les OGM n'a plus aucun avantage en terme de facilité de culture, mais cela fait que nous consommons de plus en plus de pesticides dans notre alimentation.

Quel progrès ces OGM !

Fermer Fermer

Publié le 16/01/2016 16:13   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques
Derniers billets
Derniers commentaires
Calendrier du blog
04-2018 Mai 2018
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
 
Vous êtes ici :   Accueil » Billets » écologie
 
Recherche
 
Fermer